pinnochio2 

Nicolas Sarkozy est un homme très sensible : lorsque quelqu'un profère un mensonge à son égard, il se sent insulté et blessé. Suite au récent communiqué de la Ligue des droits de l'homme, le candidat UMP ne devrait donc pas tarder à se fendre d'une de ses déclarations habituelles (quasi quotidiennes à l'heure qu'il est), jugeant ces propos insultants et blessants.

Nicolas Sarkozy est un homme dont la parole est d'or. Hélas il se trouve harcelé par des gens passant leur temps à mentir. De nombreuses personnes ont en effet émis d'odieux mensonges qui ont insulté et blessé le candidat Sarkozy. Dressons, de mémoire, une rapide liste (non limitative) de ces infâmes :

Lilian Thuram

Azouz Begag

François Bayrou

Ligue des Droits de l'Homme


Heureusement les militants UMP (et leurs relais dans les médias) sont là pour rétablir la vérité : le candidat Sarkozy est victime de diabolisation. Sa bonne foi, pas plus que ses agissements, ne sauraient être mis en cause.

 

***

 

Revenons à la réalité.

sarkozyfiniRécent et caractéristique mensonge de Nicolas Sarkozy, interrogé sur RMC/BFMTV, à propos de la préface de son dernier livre signée par le post-fachiste Fini, ex-ministre de Berlusconi :

   
Question
:
Quelles sont les raisons politiques qui vont ont conduit à faire préfacer votre dernier livre par monsieur Gian Franco Fini, le leader du parti Alliance Nationale, considéré à Rome comme post-fachiste, comme issu du fachisme italien : est-ce que ce n'est pas un soutien génant pour vous ?

Nicolas Sarkozy :
« Non ce ce n'est pas exact euh, Monsieur Fini était ministre dans le gouvernement de la droite et du centre en Italie : il a souhaité euh, euh faire une préface de mon livre ; c'est un homme de grand talent, qui est élu en Italie, qui n'a rien à voir avec le néo-fachisme, franchement euh, euh pas répondre, avec ces présupposés sur les uns et sur les autres, hein. C'est, c'est d'ailleurs reconnu comme tel, les hommes politiques italiens les plus talentueux » 

Lien video (vers la fin)

   

pinnochio2On remarquera que Sarkozy prononce le mot "franchement" précisément après un mensonge sournois et éhonté ("qui n'a rien à voir avec le post-fachisme neo-fachisme"). Il a quand même du mal ensuite à former des phrases cohérentes : il y a une justice sur cette Terre.

Ces mensonges semblent ne poser aucun problème moral au candidat Sarkozy : seul son corps se rebiffe (balbutiements, tics divers). Plus grave : au fur et à mesure des semaines qui passent, la multiplication de ces mensonges les fait apparaitre comme le fondement même de son discours, de sa posture, de sa tactique. Sarkozy semble de fait engagé dans un effort quotidien de falsification de la réalité. Le problème est que, comme Berlusconi en son temps, Sarkozy dispose de médias serviles pour donner écho à son imposture...

 

  • « Le candidat Sarkozy est tellement habitué à mentir et à raconter n'importe quoi, qu'il semble faire cela tout à fait naturellement : il n'en est plus à un (gros) mensonge près. En fait le mensonge semble consubsanciel à son être profond : comme si le "personnage Sarkozy" était indissociable d'une stratégie de brouillage ou d'évitement du réel, appliquée à lui-même pour commencer. » (contributeur anonyme, 06/04/2007)
  • « En certaines circonstances - et ce dimanche en est une - une abstention ou un vote blanc peuvent être la manifestation d'un égoïsme, d'un cynisme voire d'une irresponsabilité redoutables. » (Guy Birenbaum, 01/05/2007)

      

***

A lire aussi :

Sarkozy : un problème de taille

Le sarkozisme ou le mensonge érigé en système ("Plume de presse") 

"Sarkozysme" : la synthèse