pravda2a250

 

Depuis la campagne présidentielle 2006-2007 les médias dominants en restent encore trop souvent à une information cadenassée, placée sous le signe de l'auto-censure, et du docile relai de la "communication" sarkozienne présidentielle. La situation la plus grave concerne les journaux télévisés encore suivis par de larges foules.
 
On l'a remarqué depuis quelque temps : les commentaires
d'internautes publiés en marge des articles politiques des sites d'info constituent un antidote salvateur. Ils sont parfois plus instructifs, souvent plus justes et plus savoureux, que l'article lui-même (c'est le cas sur LeMonde.fr).

En décembre 2007, après la "virée culturelle" du président de la République à Disneyland, on avait déjà remarqué une soudaine et importante recrudescence de ces commentaires en ligne. Depuis une semaine, avec l'affaire Jean Sarkozy / EPAD, tous les records sont explosés. Et, cette fois, l'indignation l'emporte sur la moquerie. Il semble que l'on assiste actuellement à
une prise de conscience chez certains électeurs sarkozystes.

Relevés au petit bonheur
parmi un véritable raz de marée (tsunami) - en bonne partie sur les sites de journaux positionnés à droite comme Le Point.fr et LeFigaro.fr -, florilège de commentaires
:

 

12-13/10

 

24631869a120« Les journalistes sont beaucoup trop complaisants. Je suis persuadé que pas un seul journaliste français n'osera poser une question à Nicolas Sarkozy concernant son fils, si ce n'est une question polie évitant d'aborder le fond de ce scandale. La presse française est ridicule. » (Markku)

« On croit rêver. il se fout de nous ouvertement et dans 15 jours plus personne n'en parle dégoutant » (lorenzo)

« Juppé avait raison. Il se moque du monde. » (delyon)

« Il faudra un jour mettre à plat la responsabilité du système médiatico-politique dans le naufrage démocratique que nous subissons aujourd'hui ! Lorsque le peuple va se réveiller et va vouloir exercer sa volonté légitime de citoyen : il va s'opposer au contrôle qu'une poignée d'individus, poussée par le milieu des affaires, exerce sur l'état et la société ! Pratiquement tous les médias français devront alors rendre des comptes... » (quadra)

« Le plus hallucinant est la servilité de tous les courtisans. » (ancien)

« Je pose la question : quelle personnalité aura le courage d'appeler à une manifestation pour protester précisément contre ce "scandale Jean Sarkozy", si révélateur du "système Sarkozy" dans son ensemble ? » (contribution anonyme)

« Rejeter le "pétage de boule" sur les conseillers qui n'auraient pas mis en garde le président, c'est de la prose de larbin, dans cette affaire c'est Sarkozy qui a tout manigancé et depuis un bout de temps faudrait pas l'oublier. Ce type est-il à ce point tordu et sans scrupules qu'il aurait besoin de garde-fous ? » (contribution anonyme)

« une secte UMP où les leaders ont perdu tout sens moral et tout honneur en défendant l'indéfendable » (contribution anonyme)

« A l'UMP quel autre jeune de 23 ans a été inscrit à une place éligible sur une liste ? Quel autre étudiant s'est vu proposer de telles responsabilités ? A ma connaissance les autres jeunes de 23 ans à l'UMP sont bons à distribuer des gadgets et des tracts sur les plages en été. » (Lo)

« Travailler moins à l'école pour gagner plus ensuite, ça doit être la devise de la famille Sarkozy » (Luckan)

« Parler de "chasse à l'homme" quand une majorite de français est choquée, n'est pas la bonne réponse ! La victimisation quand on est du bon cote de la barrière est indécente. » (Bluebelle)

24631869a120

« De deux choses l'une. Soit notre Président est aveuglé et a perdu pied avec la réalité (...). Soit il nous prend vraiment pour des idiots.
Quand je poste ici, j'essaie dans la mesure du possible de laisser un commentaire si ce n'est constructif, tout du moins réfléchi.
Cette fois-ci je n'ai pas envie, tant la seconde hypothèse me semble la plus probable... Manque total de scrupules, justifications douteuses et derrière tout ça, une bande de laquais qui opinent du chef servilement. » (Dumfrog)

« Siné n'était pas si loin de la vérité, il voyait juste... » (djamel003)

« ce sont ce type d'erreurs qui disqualifièrent Giscard... l'histoire ici bégaye... Sarko est en train de devenir impopulaire et il y associe le ridicule, sa réélection sera impossible » (tibidi)

« Cette semaine marque le début du déclin du sarkozisme. Personne ne peut plus être dupe. » (Beno5439)

« Même sous un système royaliste les nominations se font avec beaucoup plus de discernement : pas de prince Harry à la tête de la City... » (geoffking)

« NOUS SOMMES LA RISEE AU NIVEAU INTERNATIONAL; ON RAYONNE COMME ON PEUT » (lvmh)

Défense d'un étudiant attardé qui à 23 ans a 3 ou 4 ans de retard sur un parcours scolaire normal ! Avec un tel cursus le seul poste auquel il peut prétendre est celui de livreur de pizza si toutefois il n'est pas un danger public en scooter (saintejustice)

 

***

 

14/10

 

24631869a120

« C'est consternant de voir notre président, qui a bâti sa campagne sur la rupture avec d'obscures pratiques antérieures, qui a bâti sa campagne sur les thèmes de la transparence et de la valeur travail, de le voir aujourd'hui défendre l'indéfendable. » (Aquilin)

« C'est écœurant je pense à tous ces diplômés qui ne trouvent ni stage ni travail alors que ce bon à rien va être propulsé à la tête d'une instance qui gère plus de 1 milliard d'euros. » (gelu42)

« c'est surtout inquiétant pour nous. Sarko se fout de notre gueule sans se cacher. Et... personne ne fait rien... » (Loran)

« J'en reviens pas. J'aurais jamais cru ça possible. » (BLG)

« Combien faudra-t-il de temps avant que ces gens-là tirent sur la foule en colère ? dix ans ? quinze ans ? cinq ans ? » (julien dumesnil)

« La victimisation est une des tactiques d'enfumage favorites de Sarko (très utilisée durant la campagne présidentielle). Il faudrait démonter et faire l'inventaire de tous ces foutages de gueule (par exemple un autre : nommer "erreur de communication" un truc scandaleux en tous points) ; bref tout cet art de prendre les gens pour des cons. » (contribution anonyme)

« Le pire c'est qu'au lieu d'admettre qu'il a fait une bourde et que cela pose un réel problême de démocratie, la réaction de Nicolas Sarkozy est de dire "il n'y a pas de polémique". La France entière crie au scandale, la France entière dit NON, et lui fait mine de ne pas entendre... » (Nathalie G.)

« Ok, pouvoir héréditaire, mais pourquoi pas le laisser finir ses études d' abord ? On nous prend pour des idiots. La majorité des pouvoirs héréditaires (même Bush fils!!!) dont nous sommes témoins finissent d'abord leurs études. Et j'ai jamais entendu parle d' une personne de 23 ans sans études devenir administrateur puis président d'un établissement public. C' est un scandale. Ca va trop loin. J'étais plutôt pour la politique de N. Sarkozy, mais aujourd'hui je suis choqué. C'est trop. » (Thomas R.)

« Il ne faut pas tout relativiser : la présente affaire est gravissime. Le sarkozysme s'était présenté au pays comme une rupture et une proclamation comme quoi le travail, le mérite, payent. » (Lucius Brutus DAVID)

« c'est surtout le comportement de "bande" au plus haut niveau de l'Etat ! » (Bernard L.)

1_sarkozy2a« Se former aux côtés des Balkany, ça promet un avenir de qualité » (Babouchka)

« Des responsables du MJS se sont présentés à l'Elysée pour faire une "demande d'adoption pour trouver du travail plus facilement"  » (SanPe')

« Honte à tous les élus de la majorité qui cautionnent - ne serait-ce que par leur silence - ce hold-up à la gabonaise. Demandez leur des comptes. Et surtout, souvenez-vous de leur attitude quand il y aura des élections. » (1984)

« mais qu'est-ce qui a bien pu nous aveugler à ce point ? » (Christian Bitard)

« Mon père était instituteur. Je n'ai pas eu la chance d'être de sa classe (mais j'aurais aimé, c'était un passionné). Cela dit, si c'était arrivé, en tant que fils, j'aurais été moins bien traité que les autres - c'est lui qui me le disait. A 12 ans, je comprenais qu'il avait raison... » (contribution anonyme)

« L'intervention inconditionnelle de Laurence Parisot pour la nomination de Jean Sarkozy constitue un véritable désastre médiatique pour le patronat français. Sa présidente soutient avec fougue la nomination d'un bachelier à la tête de l'établissement gérant le 1er quartier d'affaires européen ! C'est un camouflet total aux valeurs d'étude, de travail et de mérite personnel. Et un camouflet envers les dizaines de milliers de Bac+4, Bac + 5 qui naviguent de stage en stage, de CDD en CDD. Cette intervention courtisane et hors de propos dans sa fonction laissera des séquelles dans un climat social qui n'en demandait pas tant. Une faute grave, née d'un mépris inconcevable pour le pays réel. » (contribution anonyme)

« Nous n'avons plus le droit de critiquer nos amis italiens. » (NonMais)

Jean_sarko_F3a2« comment peut-on soutenir un seul instant, sans rougir, la décision inouie, totalement surréaliste, scandaleuse, qui a conduit à un résultat aussi calamiteux et aussi prévisible ? Quant à l'excellent Sarkozy fils, l'idée ne l'effleure apparemment pas un seul instant qu'il puisse n'être que le fils de son père, ce qui en dit long sur sa claivoyance ; il n'y voit qu'une difficulté supplémentaire, ce qui en dit long sur sa prétention. On croit rêver. » (Max 29)

« Bah, Caligula avait bien fait nommer son cheval sénateur... » (Lou Feignassou)

« J'ai eu l'occasion de travailler avec l'EPAD. C'est un véritable Etat dans l'Etat. Ils sont persuadés d'avoir absolument tous les pouvoirs, et tous les droits. J'ai en ma possession un projet de convention avec l'EPAD pour une occupation du domaine public, qui est un véritable déni de justice. l'article 1.1 de cette convention, sur papier à en-tête République Française, avec une Marianne, entre en contradiction totale avec un des principaux droits constitutionnels, inscrits dans la déclaration des droits de l'Homme. Quand je l'ai fait remarquer au directeur général adjoint de l'EPAD et à sa juriste, en rendez-vous, je me suis fait insulter, on m'a expliqué que c'était comme cela et pas autrement ! Ce n'est qu'en les menaçant de tout révéler dans la presse, que le ton a changé, et que 48h plus tard, je recevais un nouveau projet de convention qui n'avait rien à voir, et respectait mes droits. Avant d'arriver à cette convention, à ce projet, il m'avait fallut faire poser une question par un député, pour obtenir des tarifs que l'EPAD me refusait, et que le ministère des finances m'a communiqué... L'EPAD me réclamait des droits d'occupation 10 fois supérieurs à ceux communiqués par le ministère, droits pourtant votés en conseil d'administration... le même qui devrait élire Jean Sarkozy, "démocratiquement". Les EPA, (Versailles en est un) sont de toute façon de vraies zones de non droit. » (blueblood)

« monsieur le président sachant que votre fils est plus doué pour la conduite de scooter que pour les études, j'ai le plaisir de lui offrir une place de coursier rémunéré au smic ; merci de me répondre rapidement » (allala1)

 

***

 

15/10

 

Jean_sarko_F3a2« Il ose dire "J'ai compris que lorsqu'on s'appelle Sarkozy, les choses sont parfois plus difficiles".
Le pauvre petit chou...
C'est sûr que quand on s'appelle Jean Sarkozy c'est plus difficile d'obtenir son DEUG de droit (2ème année) que d'être "élu" président de l'EPAD » (papamadi)

« Les ressources humaines de la Défense ont réellement un problème. Recruter un gamin qui n'a ni fini ses études ni aucune expérience pour diriger une entreprise publique c'est du jamais vu. Même dans les banques d'affaires, les jeunes diplômes traders (bac+5) sont embauchés en tant que "juniors" et sont très surveillés et cela pendant 2 ans. » (seyar123)

« Il en a fait couper ses cheveux ! Imprudence ! La force de Samson lui venait de son opulente chevelure. » (Nicole)

« Il a été propulsé par papa comme tête de liste dans une circonscription ou un chimpanzé aurait été élu pour peu qu'il soit approuvé par l'UMP. Ce n'est pas lui qui a été élu. C'est le parti et le nom de son père. » (kakek)

« Félicitons-nous, avec Sarkozy, sont mis à nu les mécanismes et les fondements du pouvoir. » (ruz)

« Ce qui me sidère, c'est que son beau père a encore la lucidité de ne pas le nommer Directeur Général du Groupe Darty (ou DG adjoint, ou Directeur de quelque chose), mais les autres s'empressent de lui confier la présidence d'un organisme public. » (fidl)

« Mais ils ne s'en rendent donc même plus compte !? Bac + 1 et président de l'EPAD. Quand on s'appelle Sarkozy les choses sont plus difficiles que pour d'autres ! (...) Qu'il termine au moins ses études et que l'on ait moins l'impression d'être pris pour des cons ! » (Math)

Jean_sarko_F3a2« Ainsi donc, ce jeune homme semble sincèrement convaincu que la perspective de devenir président de l'EPAD à 23 ans sans diplôme est normale, et seulement dûe à ses mérites personnels.... aveuglement total, ou cynisme absolu ? » (Pasquino)

« Quand je pense qu'en 2007, le militant UMP basique nous a sermonnés en nous disant que si Royal était élue, ce serait une honte pour l'image de la France sur la scène l'internationale, qu'elle était incompétente... Je crois que question honte pour la France et incompétence au plus haut de l'Etat, on pouvait difficilement faire pire. » (Sim86)

« Alors que la bronca est énorme, en particulier chez les électeurs de droite, il est stupéfiant que le clan Sarkozy et sa cour continuent à s'enfoncer. Comment l'expliquer ? Ou bien ils sont complètement coupés des réalités et du vécu des gens, et c'est inquiétant. Ou bien obtenir ce poste est absolument essentiel, il serait primordial que la présidence de l'Epad reste dans le giron sarkozyste, et on se demande alors ce que ça cache. » (stefz)

« tu t'appellerais pas Sarkozy, tu ferais des frites chez McDo avec ton CV ! » (Giloude)

« Quelle totale injustice pour ceux et celles qui préparent des études pour n'arriver à décrocher qu'un petit stage au sein de ces grandes sociétés de renom... » (laurette)

« Moi ce qui m'épate c'est, presque simultanément, le discours à propos de la réforme des lycées : "aujourd'hui en France, il ne s'agit plus d'être bien né, mais de prouver sa valeur par les études et le travail." À ce degré, il me semble démontré que ce n'est pas de la maladresse mais de la provocation déclarée. » (Florence Arié)

« Allons, du bon sens ! Le message envoyé aux Francais est désastreux, il est temps que vous et votre papa vous en rendiez compte, on ne peut mépriser et ignorer sa base à ce point ! » (home)

« Ce n'est pas la cabale contre Jean Sarkozy que le peuple français mène. C'est une lutte pour la République contre la royauté. » (Dany le vert)

« Dorénavant nous savons que Nagy-Sarkozy roule pour sa famille, ses proches, ses amis fortunés et joue contre l'immense cohorte des gens sans grade qui n'ont que leur travail pour subsister et vivre un peu... » (harmaguedon)

« Soit Jean Sarkozy est suffisamment stupide et naïf pour être persuadé qu'il ne doit sa situation actuelle qu'à son talent, et pas à son nom (demandons à ses électeurs et tous ses soutiens politiques), Soit il nous pense suffisamment stupides et naïfs pour nous le faire gober. » (Armelle)

« La France qui défendait depuis longtemps les principes de démocratie, courbe l'échine face à un président monarque qui propulse son fils sans scrupules... Il a échoué deux fois à La Sorbonne, il n'est pas qualifié pour un poste pareil... » (Miya)

« C'est par le bulletin de vote que j'exprimerai mon refus absolu de cette mascarade républicaine. » (furax)

Jean_sarko_F3a2« tout ce que je vois depuis le début chez ce gars là, c'est la caricature du politicard bien véreux du 92, soutenu par des intérêts financiers et incapable de faire autre chose que parler. Un peu comme son père, quoi... » (jc)

« Electeur de l'UMP, je ne voterai plus Sarkozy. Cette histoire est tellement scandaleuse, que Mr Sarkozy fils aurait dû se retirer. Mais c'est encore pire que cela. Tous les ténors de la droite le soutiennent et il essaie en plus de passer pour une victime. J'étais ingénieur à 22 ans et après 15 d'expérience dans l'industrie (j'ai travaillé dans toute l'Europe) je suis actuellement au chômage. Il est très difficile de trouver un emploi, même en étant très qualifé alors cette histoire me révolte réellement. » (tomclair)

« avec un président qui vire les préfets comme on pourrait acheter notre pain... il est normal d'en arriver là. » (taojilo)

« Ne pas oublier qu'il a été élu sur un coup de force dans un "Bastion" de l'UMP, ancien fief de son père (et à 52 % seulement contre des scores habituels de 75 %)... (...) Les gens ont voté pour un parti et non pour lui ! De plus ses différentes promotions ont été faites par d'autres élus tous copains de sarko père ! En bref c'est un CLAN ! Donc oui il est choquant de voir un jeune qui ne réussi même pas ses études, se faire bombarder à ce poste ! » (lugio75)

« Quant à l'Epad c'est évidemment l'impressionnant contenu de son CV et le génie qui émane de lui qui le font élire à l'EPAD, en aucun cas la volonté de papa de prendre la main aussi (par fiston interposé qui devra appliquer strictement ce que lui ordonnera papa) sur le premier centre d'affaires d'Europe. Et moi je dis qu'on se fout décidément de nous ! Sarkozy père est en train de tisser une toile dangereuse où il s'accapare peu à peu tous les pouvoirs (politique et institutionnel d'abord, financier et économique maintenant, sans compter des premières tentatives de mettre la justice à sa botte... » (ouzpak)

« Vue de l'étranger, la France est devenue la république des scandales, au même titre que l'Italie de Berlusconi. » (Lours)

« Honte à la République ! Le principe d'égalité est bafoué. Comment un gamin qui n'a aucune expérience, ni même aucun diplôme va pouvoir diriger l'EPAD ? » (alexou)

« Sachant que Martin Bouygues a été le témoin de mariage de Nicolas Sarkozy, père de Jean et qu'il serait le parrain de baptême de Louis Sarkozy, frère de Jean, et sachant que Bouygues immobilier est en ce moment même en relation avec l'EPAD pour le concours de la Tour Signal à La Défense, ne peut-on pas se poser la question de savoir si éventuellement il n'y aurait pas conflit d'intérêt concernant la candidature de Jean Sarkozy à la présidence de l'EPAD ? » (VincentSH)

Jean_sarko_F3a2« Ça carbure ferme chez les grands communicants en ce moment ; coupe de cheveux (ça le rajeunit...), petites lunettes d'étudiant de grandes écoles, argumentaires remachés par des pro et redébités. Le père qui découvre un trou (sic) dans son emploi du temps et va en Lorraine. Le ban et l'arrière ban de la cour qui monte au créneau. Arrêtez ce cirque ! » (sylvie)

« Cher Prince Jean, si il est si difficile de s'appeler Sarkozy, changez de nom et vous verrez comme la vie deviendra facile. Avec un peu de chance, après avoir obtenu votre licence dans quelques années vous pourrez peut être travailler chez MacDo. » (jpe)

« Le népotisme de la famille Sarkozy, c'est le 1er faux pas vers la chute. » (Odoacre)

« Le pire dans l'histoire, c'est que le fils et le père semblent être sincères. Un tel aveuglement me sidère. Je crains que Pasqua n'ait raison quand il affirme que "ça peut finir mal". » (Dawson03)

« S'il arrive à ses fins... Il faudra faire un grand silence. Un silence de mort. Aucune réaction. Une grève générale de l'opinion, ce jour-là. Mais ne pas oublier, surtout, et organiser la résistance. » (Margarita)

« Pourquoi n'avez-vous pas encore obtenu votre examen en droit administratif, matière complexe et emblématique de la deuxième année de droit ? Parce que c'est dans ce cours justement qu'on traite des établissements publics administratifs, de leur gestion et du contentieux entre usagers et l'Etat dans ce domaine ! Si vous aviez dit que vous aviez réussi haut la main ce cours, alors là vous auriez été plus crédible à nos yeux ! Parce qu'être à la tête de cet établissement public administratif qu'est l'EPAD requerrait bien ça non ? » (une juriste)

« Nous sortir ce type d'arguments de cour de récré (j'imagine le brainstorming de tous les conseillers en com' de l’Elysée pour nous trouver cette "perle"), prouve un mépris incommensurable pour le peuple français. » (DeGaulle)

24631869a120« Même si l'on faisait abstraction de sa jeunesse, de son manque d'études ou de son nom, on souhaiterait que l'EPAD hérite d'une présidence qui sache faire preuve de clairvoyance. Or, a la lecture de cet interview, il apparait que ce jeune homme en est totalement dépourvu. » (Daz)

« Dorénavant nous savons que Nagy-Sarkozy roule pour sa famille, ses proches, ses amis fortunés et joue contre l'immense cohorte des gens sans grade qui n'ont que leur travail pour subsister et vivre un peu... » (harmaguedon)

« tout ce que je vois depuis le début chez ce gars là, c'est la caricature du politicard bien véreux du 92, soutenu par des intérêts financiers et incapable de faire autre chose que parler. Un peu comme son père, quoi... » (jc)

« Je trouve que Sarkozy ressemble de plus en plus au Victor Pivert de Rabbi Jacob, vous savez, quand il dit à peu près ceci : "le peuple aime qu'on lui mente, d'ailleurs moi, dans mon usine, je lui mens tous les jours".  » (lilly)

 

***

 

16-17-18/10

 

1_sarkozy2a« C'est pas très clair, je suis de droite et j'ai honte... » (lulu008)

« pratiquement tous les moins de 50 ans qui ont voté NS sont ECOEURES » (Gaullienne)

« des gens comme moi qui ont voté Sarkozy ont le sentiment qu'il leur a fait "caca dans les bottes" » (Rm02)

« il ne connaît même pas les matières de son cursus, comment aurait-il eu 19 (oui 19 !!!) en droit de l'Immobilier alors qu'il n'y a pas de Droit de l'Immobilier dans les 2 premières années !!! Ceux qui ont préparé ses réponses auraient pu êtres plus malins et ne pas confondre avec le droit des Biens ! Ils se croient tout permis pour nous enfumer. C'est d'une indécence à vomir. » (Mhln)

« Le fils est fait pour diriger l'EPAP comme le père pour diriger la FRANCE. Tous deux auront été ELUS. » (JEAN T.)

« "Jean Sarkozy a gagné une élection cantonale imperdable. L'UMP aurait pu présenter un âne." C'est bien ce qu'elle a fait. » (frédéric T.)

« ça fait tache quand à l'époque ils disaient que Royal n'avait pas d'expérience pour gouverner, et que du coup fallait pas voter pour elle » (j_ef)

 

***

 

Une note malgré tout amusante pour la fin :

   

« Certes il a peu d'expérience, mais le peu qu'il a va lui servir. »
(Dominique Paillé, porte-parole de l'UMP)

« Cette chasse à l'homme contre Jean Sarkozy, c'est le début du totalitarisme »
(Yves Jégo, ancien Ministre d'Outre-mer)

« J'ai compris que, lorsqu'on s'appelle Sarkozy, les choses sont parfois plus difficiles. »
(Jean Sarkozy)

« La démocratie irréprochable ce n’est pas une démocratie où les nominations se décident en fonction des connivences et des amitiés mais en fonction des compétences. (...) Je ne transigerai pas. (...) Le fait du prince n'est pas compatible avec la République irréprochable. »
(Nicolas Sarkozy, candidat UMP, 14 janvier 2007)

   

***

 

Mises à jour

 

19/10

24631869a120« Le truc que j'ai du mal à comprendre, c'est comment une idée vaguement suggérée par un député (ou par qui que ce soit d'autre) s'exprimant à titre personnel peut faire modifier un scrutin probablement réglementé noir sur blanc dans les statuts de l'EPAD. » (Kiosk)

« A ne rien y comprendre ! Comment un membre du gouvernement peut-il demander à des représentants de l'Etat qui siègent au conseil d'administration d'un établissement public, de ne pas prendre part au vote concernant la nomination à la tête de cet établissement ?????????????? » (EVIDENCE)

« Le Directeur Général de l'EPAD, Bernard Bled, vous vous rappelez, le "cardinal", l'ancien directeur de cabinet (le mot qui convient) de Jean Tiberi, maire de Paris et autre génie des Carpathes ! La dalle de La Défense c'est Palerme ! » (Phil)

« Bien. Les informations qui se trouvaient sur le forum du "Monde" depuis le début de l'affaire Jean Sarkozy apparaissent maintenant dans les pages rédactionnelles du site. Le quotidien vespéral va-t-il évoquer ces faits dans son édition papier ou pas ? » (Lucrèce)

 

20/10

Jean_sarko_F3a2« j'ai mis sur facebook sur mon profil, le titre d'un groupe "Pour que louis Sarkozy représente la France à l'ONU après son passage en 6e" et j'ai reçu des tas de messages de Boston, Barcelone, Montreal, Amsterdam, tous pour dire que la France est devenue le sujet de raillerie mondiale... » (emma)

« Les gesticulations haineuses de la "famille" Sarkozy ne doivent pas intimider les journalistes, acteurs de la démocratie. » (Electrice UMP (mais sachant compter))

« Bien sûr ! Et c'est sûrement pour "faire trébucher" Nicolas Sarkozy que The Economist (aux mains du PS, comme tout le monde le sait...) écrit au sujet de Jean Sarkozy que "même une interprétation généreuse des faits ne pourrait pas franchement dissiper l'impression de népotisme." Pourquoi Le Monde se croit-il obligé de relayer ces idioties [les propos de Lefebvre] ? » (mueslicroustillant)

« L'affaire Jean Sarkozy a le mérite en effet d'être connue et comprise, à des degrés divers, par un très grand nombre de personnes ; elle peut être évoquée et expliquée sur les marchés : tout le monde perçoit l'injustice, le "privilège de naissance" et subodore les coups tordus. » (Michele

 

21/10

24631869a120« Nicolas Sarkozy ressemble de plus en plus à Louis de Funès. » (jjhb)

« Plus ça va et plus le personnage me déplaît. Cette façon de mépriser les journalistes et de se la jouer "maître du monde" est tout simplement puante. J'ai voté Sarkozy une fois, c'est définitivement la dernière. » (Shaman)

« Avez-vous vu M Sarkozy hier soir au JT parlant des médias, son paralangage respirait la haine. Ce monsieur fait peur tout de même ! » (titoufurax)

« Où s'arrêtera l'arrogance de Sarkozy ? Cet homme ne respecte rien ni personne. il a envie de tout faire plier sur son passage heureusement que quelques médias ou journalistes continuent à faire leur métier. Nous savons que cet exercice est difficile et c'est pourquoi nous tenons à leur exprimer notre soutien et notre admiration. » (que connait-il à la presse?)

« Je n'imagine pas la France souffrir cet individu et ses roulages de mécanique encore longtemps. Ses promesses électorales sont à l'eau et son comportement indigne. » (Ecolo)

« Ce "président" est vraiment scandaleux. Non satisfait de se couper du peuple derrière une armée de gardes du corps et après avoir organisé la claque pour sa gloire voilà que la presse n'est pas assez servile. » (rico35)

« En quoi consiste la procédure de destitution ? » (ZORRO)

« Aucun journal n'aurait pu faire l'impasse sur un fait du prince aussi choquant sans y perdre sa crédibilité. Nous ne sommes certes pas dans un régime totalitaire, mais Sarkozy montre des signes inquiétants de despotisme. » (jstrass maroot)

1_sarkozy2a« Quand je vois tous ces posts assez durs sur un quotidien pas vraiment à gauche, je me dis que le président a dû faire une grosse c... quelque part... » (Jean-Pierre)

« Sans les journalistes, je n'aurais probablement pas appris pour Jean Sarkozy. Et je ferais certainement encore confiance au père. Alors merci à ces journalistes de m'avoir ouvert un peu les yeux... » (Endormi)

« Monsieur Sarkozy se plaint que les journaux ne recopient plus avec la même servilité sa propagande. Je peux donner plusieurs exemples où les journaux ont recopié pieusement sa propagande. Sur l'affaire Jean Sarkozy, il est juste allé trop loin. » (vivianeM)

« Il croit vraiment qu'il est le chef ! C'est fou il va partir dans 2 ans, mais on a pas l'impression qu'il s'en rend compte ! Il n'a pas assimilé la règle du jeu, j'ai l'impression, il a été élu pour servir la France et les Français, ses états d'âme, c'est son problème. Le pire, c'est qu'il ne cesse de désigner de son index, il croit peut-être que c'est un geste divin ? Qu'il laisse les journalistes tranquilles, ils ne sont pas à son service, eux au moins, il resteront toujours journalistes quand lui ne sera plus président... » (don)

 

 

 

22/10

 

Jean_sarko_F3a2« Avec ces derniers scandales, je ne voterai plus pour l'UMP c'est certain. Je reconnais que ce sera dur, surtout quand on a cru longtemps en NS, qu'on est de droite, mais quand je vois le scandale du prince Jean, quand je vois par qui est composé son clan, sa garde rapprochée, ses proches de Levallois par exemple, j'ai un début de nausée. J'ai encore le droit d'avoir bonne conscience... » (pierre4)

« Cette affaire [de l'accrochage en scooter] n'est pas in-signifiante. Elle révélait deux choses :
- Ce jeune homme, alors majeur donc responsable de ses actes, savait déjà que, quand on est du bon côté du manche, on n'a de compte à rendre à personne, donc pas de réponse à donner à l'assureur d'un automobiliste dont on a percuté la voiture en lui faisant ensuite un "doigt". S'il y a bien chez lui une compétence à faire de la politique, en voilà une preuve, disons, fondatrice.
- Son père, qui n'avait de cesse de pourfendre le laxisme 68tard et la démission parentale, n'a pas levé le petit doigt pour que Fiston fasse son devoir.
Mon fils, un jour, a percuté une moto. Moi, pourtant un 68tard pas repenti, je lui ai prêté 3000 euros le temps qu'il fasse un emprunt et il a bouffé des patates pendant deux ans pour rembourser.
Anecdote, donc, mais significative, elle. » (PMB)

 

Après le communiqué de Jean Sarkozy annonçant son renoncement à la présidence de l'Epad (huit minutes sans contradiction au 20H de France 2) :

   

Jean_sarko_F3a2« il n'est pas plus qualifié pour être "Administrateur" à l'EPAD que pour en être le Président. Il n'est tj. qu'en redoublement de seconde année de Droit, après redoublement de la 1ère année !
Mais là... plein les po-poches, ça gagne, un administrateur.
Il nous aura tout fait, bébé cadum.
C'est franchement la nasse aux crabes. » (BREIZ)

« cette sinistre affaire constituera pour les historiens le tournant du quinquennat : le jour où SARKO a reculé devant la colère et les railleries des français écœurés par la magouille et le cynisme ! » (balico)

« Tant de rhétorique et de mauvaise foi politicienne a son âge, c'est quand même triste. » (Cassady)

« Ridicules les Bertrand, Lefevre, Copé, Balkany, Gueant et autres courtisans qui nous affirmaient sans rire que Jean était le Président rêvé de l'EPAD. » (PEPEGE)

« Du coup il est passé chez le coiffeur et l'oculiste pour rien. » (memeaufigaroyadesrig)

« Le fait de renoncer à la présidence de l'Epad ne saurait constituer en aucun cas un élément susceptible de lever le soupçon de népotisme ! Tout juste permet-il de constater que les Sarkozy semblent avoir pris la mesure des risques politiques encourus à trop vouloir s'entêter... On est bien loin de l'irréprochabilité républicaine... » (Flying_Lolo)

« Que cette victoire, car c'en est UNE , soit la première d'une longue série et qu'elle donne le courage et l'envie à ceux qui semblent résignés, d'entrer en RESISTANCE contre ce Régime (...) qui s'appuie en permanence sur le mensonge, les manipulations, les contre-vérités, l'invective, l'insulte pour faire passer en force une politique injuste et surtout inefficace... » (JYL)

« Ne lâchons rien citoyens... le pouvoir n'est pas que dans les urnes » (pipoto)

« Pour moi, renoncer, c'est avouer qu'il y a favoritisme. On ne renonce pas à ce qu'on croit juste quand on peut prouver que c'est juste. » (Psyché)

« Incroyable, la première pétition que j'ai signé de ma vie a servi à quelque chose ?! » (Dicko)

Jean_sarko_F3a2« La nouvelle coupe de douille, les lunettes ultra fine et des "David Pujadas" en veux tu en voilà pour se la jouer pro n'y changent rien. Ça pue la com à plein nez au point de tomber dans la caricature. » (layote)

« Un gars qui a du mérite, qui aurait dû normalement vendre des aspirateurs ou des fenêtres à double vitrage voire des adoucisseurs d'eau à des retraités, s'est retrouvé propulsé président de la République !
Ca fout le vertige ! Il se dit qu'ayant réussi un coup pareil en embrumant les journalistes, il peut le répéter à l'infini.
Aussi le fiston se met au travail, il reprend tous les tics de langages de son père (éléments de langage si vous préférez !) en se disant, moi aussi je serai comme Papa, Président de la République. » (moravagine)

« Il est clair que pour moi, si la presse internationale ne s'en était pas mêlé, si seulement la presse française et les politiques français s'en étaient mêlé, les Sarkozy seraient allés jusqu'au bout. » (barnabe)

« Le mal est fait. J'avais encore peut-être naïvement un petit peu confiance dans notre président. Eh bien c'est fini, cette histoire m'a ouvert les yeux sur les manœuvres indécentes et à peine voilées du pouvoir en place. Et ce qui m'a le plus marqué c'est qu'il nous ont pris pour les c... . Que le fiston connaisse déjà le langage politique (paroles, paroles) ne révèle évidemment aucunement sa véritable valeur. Je m'en souviendrai de la tribu, père et fils. C'est la première fois que je m'exprime, c'est dire ma colère. » (Gabcar22)

1_sarkozy2a« Bonne décision, enfin ! Mais le ''mal'' est fait au plan national et international et personne n'oubliera... » (marie)

« J'avais été séduit par les propos du candidat Sarkozy : République irréprochable, mérite du travail, etc. J'ai voté pour lui. Puis il y a eu le Fouquet's, l'augmentation de 140 % (retraites 1%), le yatch de Bolloré, l'affaire Clavier, l'attribution de la légion d'honneur à une femme condamnée pour indélicatesse, avec son mari, l'affaire Mitterrand, et enfin l'affaire de L'EPAD, que le fils bac + 1 devait présider, alors que c'est sensiblement le niveau requis chez Darty pour être candidat vendeur. La confiance est perdue. Elle ne reviendra plus. Il faut respecter les électeurs. On est dans le n'importe quoi. » (lp)

« Et après ? Tu vas voir qu'il va falloir qu'on dise merci ou pardon. Cette histoire reste une tentative de prise illégale d'intérêt par homme de paille interposé. (...) En tout cas, ce revirement prouve qu'ils ont les miquettes à l'UMP. (...) Le peuple ne doit pas avoir de pitié pour les profiteurs de la république. » (jc)

« Du Sarkozy tout craché. Après la fanfaronnade "J'irai jusqu'au bout", la reculade. Bien entendu, le renoncement est dû à "une campagne de manipulation et de désinformation orchestrée de manière professionnelle", et les dévots Hortefeux, Lefebvre, reprenant en chœur le mot d'ordre élyséen, y voient une preuve de courage. L'affaire Jean Sarkozy restera emblématique du sarkozysme. » (Souris)

« Quelqu'un pourrait-il nous dire si cette soudaine apparition de lunettes est censée corriger sa vision ou la nôtre ? » (Opticien)

 

23/10

 

24631869a120« Il y a une semaine, les élus UMP ne comprenaient pas pourquoi le 'peuple' n'acceptait pas cette candidature, ils la trouvaient tous normale et justifiée. Voilà qu'à présent ils trouvent le recul de Jeannot Lapin comme étant un acte de maturité etc. bref c'est la meilleure décision... ils ne se contrediraient pas là ? Ou alors on nous prendrait pour des cons, mais je n'ose pas l'imaginer, les politiques n'oseraient pas. » (joelatomate)

« L'histoire de ce petit jeune est tout simplement scandaleuse. Il passe du statut de fils à papa pistonné au statut de héros pour avoir renoncé à un bon coup de piston sous la vindicte populaire. Franchement, c'est trop d'honneur pour lui, incapable d'obtenir le moindre diplôme universitaire... » (VG)

« On se fiche de nous ! Sarkozy père & fils sortent d'une impasse minée en se reniant (provisoirement) : avaient-ils vraiment un autre choix ? Jean Sarkozy nous amuse dans un jeu de rôle qui ne trompe personne (imagine-t-on le nombre de conseillers en communication qui l'ont entouré dans la préparation de la séquence?). » (Sibylle de Panzoult)

« Depuis ce matin je ne vis plus sur la même planète que les commentateurs et les experts. J'ai vu hier sa prestation, j'ai trouvé ça nul, ultra construit, téléphoné à chaque coin de phrase, aucune modernité ni personnalité, rien qui puisse laisser augurer d'un futur grand caractère de la politique. Faut savoir aussi que son travail au CG du 92 est jugé par beaucoup comme timoré, transparent ! Il a 23 ans et non pas 13 comme on pourrait le penser en écoutant les experts parler de maturité précoce. » (Olivier B.)

« Jean Sarkozy, hélas, redouble encore une fois. » (Nino65)

« sa maitrise à masquer la vérité, à voiler ses sentiments fait déjà peur à voir. Aucune vérité, rien à lire sur le visage et si on avait posé un androïde à sa place c'était pareil. Maitrise ultime de l'arsenal de comm' du politicard, gestuelle des doigts en prime. » (henri H)

1_sarkozy2a« je rentre du Portugal, la France est ridiculisée là-bas, les gens se marrent devant les kiosques à journaux... vers la fin de mon séjour, je disais que j'étais Suisse, quelle honte, quel bordel ! » (prevert)

« Dégoûté.... a plus de 60 ans, j'aurai connu, je parle en tant qu'électeur lambda : de Gaulle, Giscard, Pompidou, Mitterrand, Chirac, et malheureusement [...] jamais je n'ai ressenti un tel climat délétère, c'est Montebourg qui avait prédit une dictature douce, c'est fait, maintenant on a droit à la monarchie, à quand le sacre de Sarko 1er, et marre de tous ces Lefebvre, Paillé, Bertrand, [...] , ils renient le lendemain ce qu'ils ont dit la veille, étonnez vous des abstentions records ! » (gege71)

« quelle mascarade. Il s'est retiré parce qu'il n'avait pas le choix. A force que la polémique enfle, on aurait fini par savoir ce qu'il y'a vraiment derrière cette nomination : prise illégale d'intérêt ? Corruption ? Envie de planquer des dossiers ? Moi en tout cas, je ne suis pas fier de vivre dans un pays où les gens acceptent d'être dirigés par des escrocs depuis des années à condition qu'ils vendent bien leur mascarade. » (jc)

« je n'oublierai pas le cortège des UMP venant défendre en rang d'oignons le fils de leur boss. Indigne. » (Sandra25)

« Faut en finir avec le Sarkosysme, toute cette bande de Dalton "Pasqua, Balkany et c..." avec leurs km de casseroles.... Vivement 2012 » (toulouse)

Jean_sarko_F3a2« Quand un jeune de 23 ans est reçu en audience à l'Elysée, puis passe en priorité au 20h, Jean Sarkozy n'y voit aucun favoritisme. » (jacquesp)

« Et on nous parle de maturité quand on a vu un collégien appliqué, déguisé en adulte, réciter sa leçon. Croyez bien que ce n'est que partie remise et que Sarkozy, par fils-marionnette interposé, remettra totalement la main sur les Hauts de Seine (et l'EPAD augmenté) sauf si on envoie le père à la retraite. A l'occasion de cette affaire (et le mauvais théâtre au journal de France 2 n'y change rien), les masques sont tombés et je ne me laisserai plus prendre aux faux semblants du sarkozysme qui ridiculise la France et la République en plus de la ruiner par une politique qui ne sait pas où elle va et qui trahit toutes les promesses de campagne. » (celajun)

« je trouve (...) que cette "reculade" constitue un aveu patent du caractère scandaleux et inacceptable de la proposition initiale. Elle est également le signe encourageant de ce que le Peuple est encore le "souverain " en ce pays. » (Dumè)

« Ah les discours formatés de l'Elysée. Avec les mêmes mots qui reviennent dans tous les discours : erreur, faute, je veux vous dire, le tout combiné à la mise en cause des médias. Et puis, pour un garçon de son âge, je trouve qu'il n'est pas très poli avec le journaliste qui pourrait être son père : il pourrait s'adresser à lui en disant Monsieur Pujadas. » (Elaine)

1_sarkozy2a« Je trouve les médias volontairement naïfs, le discours de Jean Sarkozy fade ne voulant pas répondre aux questions de Pujadas (qui n'insiste pas !!), se contredisant sans arrêt. Je ne trouve là rien de courageux ou n'avons nous pas la même vision du courage. » (Donkata)

« La "prestation" de M. Jean était bien rodée. Seulement voila, c'était une prestation. Que les conseillers en communication "briffent" leur poulain, rien à redire. En revanche, quel est le rôle du "journaliste" qui mène l'entretien ? Journaliste entre guillemets, car, une fois de plus, l'invité s'est essuyé les pieds sur un paillasson. Tout comme l'avait fait le père lors de l'entretien de New York, au cours duquel le PDT avait placé son "coupable", la "disparition des paradis fiscaux" et la France "seul pays à avoir une taxe carbone". Une proposition : que les hommes politiques viennent s'exprimer devant une caméra automatique. Cela serait plus honnête que ce spectacle de passeur de plats (...). » (clair)

« Malgré le matraquage médiatique organisé à l'Elysée, le peuple arrive encore à faire plier un pouvoir omniprésent mais isolé dans sa tour. » (salvo)

« Quand on écoute ce jeune garçon on hésite entre rire et pleurer ! Pendant que de nombreux Français souffrent de la crise les propos de Jean Sarkozy démontrent combien il est comme son père. Profession politique pour moi pas pour les citoyens. De Gaulle au secours ils sont devenus fous. » (rico35)

Monsieur Sarkozy se plaint des médias. Mais il ne doit jamais écouter Europe 1. J'écoute cette radio le matin et j'ai l'impression que le directeur de l'information à ses bureaux au palais de l'Élysée. (Pierre H.)

Jean_sarko_F3a2Je pense que l'élection de Jean Sarkozy au poste d'administrateur est presque aussi grave que son élection à la présidence. Dans les deux cas, il n'a ni les compétences, ni l'expérience, mais son nom lui à permis d'accéder à ce niveau impensable pour tout autre candidat moins bien né. Son renoncement à toute activité au sein de l'EPAD aurait été une juste conclusion à cette affaire. (JEAN F.)

Arrêtez de le dire "élu au CA de l'EPAD". Il est coopté par les obligés de son papa. Coopté, pas élu. La seule élection qu'il ait gagné c'est à Neuilly dans le fief des riches déjà acquis à la zarkozie, et après avoir trahi celui qui l'a aidé. (GCC)

Simple administrateur de l'Epad est déjà anormal et je ne suis pas près d'oublier la polémique ni la lâcheté des courtisans. (Vieux moraliste)

Cette affaire a servi de révélateur. On a entendu des arguments sidérants. Le plus ébouriffant aura été la posture de Rama Yade, d'abord indépendante, vigilante sur les principes, décalée par rapport aux moutons complaisants et serviles puis qui, sans doute rappelée à l'ordre, s'est couchée au mépris de sa dignité. (HENRI M.)

comment une telle erreur de jugement a-t-elle été possible ? Elle entache désormais fortement la crédibilité de l'exécutif dans son ensemble. (Pierre L.)

24631869a120Mais enfin, tout le monde sait parfaitement que les "valeurs" de ces gens-là, c'est le fric, le frime et la pub. Qu'était-ce que la "République irréprochable" sinon un bon coup médiatique concocté par des spécialistes du genre ? Et qui s'imaginent être les seuls à ne pas croire à leurs tours de passe-passe ! (alain sager (nogent sur oise))

Incapable de mesurer la conséquence de ses actes, les sondages ont sonné l'alerte, cela on le savait déjà, Sarkozy c'est la loi du plus offrant, pas de conviction, un homme qui ne défendra jamais une cause juste contre l'opinion, quelqu'un de pas courageux mais qui fait semblant de l'être par une communication exacerbée. Tout ce qu'il y a de plus détestable chez nos politiques mais poussé à son paroxysme (ALAIN L.)

 

24/10

 

Jean_sarko_F3a2« Il va tout de même lui rester des séquelles de cette histoire :
- une réputation de glandeur sans diplôme. Avant cette histoire, peu de gens le savaient. Maintenant, tout le monde est au courant.
- une réputation de fils à Papa pistonné : se faire élire conseiller général sur son nom, c'est une chose (il y a des gens qui ont voté). Faire dégager par Papa un membre du conseil d'administration d'un organisme pour pouvoir y entrer et prendre directement la présidence, s'en est une autre.
- une réputation de gros assoiffé de pouvoir : administrateur c'est nul, il lui fallait directement la présidence.
- une réputation de "piqueur de place" : ça fait quand même deux fois qu'Hervé Marseille lui cède plus ou moins la sienne.
- une réputation de mauvaise foi : se dire super bien placé pour prendre la présidence d'un truc dont on ne fait pas partie, c'est quand même fort.
- un réputation de psychopathe de l'image : relookage intégral, discours entièrement policé : qui croira encore qu'il peut être naturel, s'il est déjà ainsi à 23 ans ?
Je ne suis pas sûre qu'il puisse être élu autre part qu'à Neuilly avec ces casseroles maintenant... » (Babar12)

« tout le monde (du moins à droite) salue le "réel talent politique" de Jean Sarkozy. C'est bien la preuve que la com a pris le pas sur la politique, ce qui est plus grave que le népotisme qui a toujours existé. » (ericg)

« Quelle bassesse de la part des ministres de Sarkozy qui se sont fait - sur commande - les défenseurs de Jean Sarkozy et qui maintenant applaudissent à son retrait ! » (Thémis)

24631869a120« Moi, de ce carnaval médiatique, je retiens que j'ai dû payer 640 (six cent quarante) CRS avec mes impôts pour assurer la protection du prince Jean lors de son sacre [au conseil d'administration de l'EPAD]... » (Pemzec)

« Vraiment choquant. Que va faire ce jeune homme incapable de suivre des études normales au conseil d'administration de cet organisme ? » (Alexa)

« Petit cachotier ou petit menteur. contrairement à ce qu'il a affirmé hier, il ne s'est pas contenté d'en discuter "avec son père". C'est tout l'Elysée qui s'est mobilisé derrière Jean Sarkozy depuis quelques jours. Les services du chef de l'Etat ont même commandé des sondages qui se sont avérés catastrophiques. C'est Le Monde qui révèle l'information dans son édition du 23 octobre. Mais comme le relève Arrêt Sur Images, cette information est noyée dans une longue enquête sur les raisons de son retrait. » (pascal49)

« Sarkozy apprend plus facilement les éléments de langage préparés par les conseillers de papa que ses cours de droit. C'est la première conclusion que l'on peut tirer de cette pantalonnade burlesque de république bananière. » (PHILIPPE P.)

Jean_sarko_F3a2« On est au niveau zéro de l'expression politique. C'est un acteur qui reprend le "look" le texte qu'on lui fournit. Renseignez vous sur son action, ses proposition en tant que conseiller général et dirigeant de l'UMP du 92... une vrai marionnette. D'où le grotesque de sa "nomination-élection" au CA de l'EPAD. » (Jean-Luc M.)

« Prendre tout cela pour argent comptant alors que JS est entouré d'une armée de collaborateurs et de conseillers qui lui soufflent ce qu'il faut dire et quelle posture adopter, c'est être à côté de la plaque. » (JULIEN B.)

« Qui l'a conseillé sinon les mêmes qui sont aux ordres de son père à l'Elysée. Comment fait-il pour passer à une heure de grande écoute au JT en imposant ses conditions ? » (yaka)

« La seule chose que l'on puisse dire est que ses conseillers l'ont habillé d'un beau costume et de phrases toutes faites. Y voir un style politique est absurde » (Nicolas F.)

« Journaliste du Monde ou simple courtisan pour le fils du Petit Père du Peuple ? Article sans fond, taillé sur mesure pour rentrer dans les bonnes grâces présidentielles après les sorties anti-médiatiques de Lefevbre et consort ? Même son de cloche pour l'éditorial... Nouvelle déception face au caractère profondément veule de la presse française, et plus grande tristesse de voir Le Monde s'y jeter corps et âme ! » (Yoan M.)

« ce fils à Papa-Président de la République a derrière lui toute la logistique et les conseils en communication d'une des plus grosses machines politiques de France. » (Gérald N.)

24631869a120« C'est amusant comme on parle de Jean Sarkozy comme d'un personnage doué d'une autonomie de pensée et de comportement, alors qu'il n'est que le jouet des décisions paternelles et des postures que lui dictent ses conseillers en communication qui figurent parmi le gratin de la place de Paris. » (G. Godimus)

« A l'écoute, Jean Sarkozy est un robot qui ne débite que des phrases apprises par cœur, écrites par son conseiller en communication (d'où son incapacité à développer sur les critiques, son staff ne lui avait rien prévu). S'il a retiré sa candidature, c'est parce qu'il ne pouvait plus faire autrement et non par on ne sait quelle intelligence ou souplesse politique. En dehors des Hauts de Seine, Jean Sarkozy est grillé et c'est tant mieux. » (X2D2)

« Le Monde s'honorerait d'arrêter de nous informer sur les faits et gestes [de] ce jeune homme qui a des études à terminer. » (JEAN T.)

« Il se démarque tant de son papa que La Défense était investie de CRS. Et du service de sécurité de l'Elysée. Assez de mensonges. » (Charles-Aymeric)

« Pour éviter de froisser le monarque, les courtisans devraient inventer pour lui un système dans lequel il croira que tout est beau et tout va bien pour lui et sa famille. Villages "Potemkine" lors de ses déplacements avec claque organisée, c'est fait, télé intérieure à l'Elysée avec programmes vantant l'action du monarque et faux exemplaires de la presse nationale et surtout étrangère. » (KARINE L.)

 

25/10

1_sarkozy2a« 3 choses : 1 JS est tout de même devenu administrateur de l'EPAD, poste pour lequel il est déjà notoirement sous expérimenté. C'est déjà du népotisme.  2 Son père a essayé, et qu'il ait réussi ou non, il a essayé, c'est ce que de nombreux français retiennent.  3 NS a fini par reculer après avoir dit qu'il ne reculerait pas, je crois bien que c'est la première fois. Ca ouvre un précédent qu'il ferait bien d'avoir en tête pour la deuxième partie de son mandat. » (moscovite amusé)

« Tout cela n'est que de la com politique virtuelle, le réel est bien loin, le pays tout entier est révulsé, les gens en ont ASSEZ de cette néodynastie arriviste » (ARARAT)

« En langage médical (dans les salles de garde des hopitaux) on dirait de Sarko qu'il est atteint du syndrome de la grosse tête, bien connu pour son évolutivité et sa résistance aux traitements jusqu'à l'inévitable accident qui pour autant n'empêche pas la reprise évolutive. Nous en sommes là : en général le syndrome s'avère sans remède ; Sarko est atteint d'une forme majeure d'hypertrophie du moi sans aucun aspect d'autocontrole et sans possibilité d'influence d'un entourage lucide de bon conseil. » (Jean Claude G.)

« Si personne n'a osé lui dire qu'il commettait une erreur magistrale heurtant de front toutes les familles françaises de tous bords politiques, c'est qu'il est seul et n'a pas d'ami. Entourage aplati, rechute assurée... » (Dieterdieter)

 

26/10

 

Après la publication d'un sondage BVA invraisemblablement tendancieux ce lundi matin, repris plus ou moins servilement par Le Point et Le Monde, nouvelle salve de commentaires salvateurs :

 

Jean_sarko_F3a2« Je ne comprends pas qu'un journal qui se veut objectif (à peu près) et critique comme Le Monde puisse se laisser prendre à ce jeu par les Sarkozy, comme si, finalement, être "juste" administrateur était un vrai renoncement. Je trouve que l'orientation du Monde est de plus en plus sujette à caution. La faute à la part Pinault ou est-ce un autre motif ? » (JEROME D.)

« Au rebours de tous les usages dans les sondages politiques, ont été interrogées des personnes "de 15 ans et plus" ! Pourquoi n'avoir pas interrogé aussi les enfants de 7 à 14 ans ? (eux auraient encore moins eu l'impression qu'un petit jeune, simple bachelier, fils à papa président, était pistonné d'un coup d'un seul au sommet de la nasse aux crabes du 92 !) De plus en lisant les détails du sondage, on apprend que seuls 21% des sondés ont suivi le 20H de France 2 !!! Super ce sondage !! » (Jean J.)

« Quand se rendra-t-on compte du couple infernal que forment Médias + Instituts de sondage ? (Habiles à poser des "questions fermées", ou orientées selon les désirs de leurs clients). Autant de place perdue, hélas, pour le débat public contradictoire, cet aliment de base de la démocratie. » (Administrateur à 23 ans ?)

« Et pendant ce temps, notre président ré-enfourche le thème de l'identité nationale, pour faire oublier ses déconvenues et ses bévues. C'était écrit comme sur du papier à musique. Chef d'orchestre : Eric Besson. Ce qui n'étonnera non plus personne.  » (Michele)

« Un titre ça change tout. On fait vraiment dire ce que l'on veut à un sondage... "3/4 des Français n'ont pas une meilleure image de Jean Sarkozy", c'eût été moins flagorneur. » (Syrius30)

24631869a120« Une certaine presse aux ordre continue a propager des résultats de sondages supposés représentatifs qui veulent faire croire que les Français ont été sensibles au changement de look Antoine -> Messier orchestré par les communicateurs élyséens. Mais de là à lui confier la responsabilité du plus grand centre d'affaire français voire européen il y a un pas que même l'UMP n'est pas prête à franchir. » (degrezero)

« Va-t-on lui ériger une statue, sur le parvis de la Défense, parce qu'il a renoncé à son privilège de naissance ? » (b l.)

« Ce que j'aimerais comprendre, c'est comment il se fait que les conseillers en com de l'elysée, financés par nos impôts, cornaquent ce petit bonhomme (...). Est-ce voir le mal partout que de considérer qu'il y a détournement de fonds publics ? » (Olivier G.)

« Qui a payé ce sondage ? » (janus@)

« Il y a des milliers d'étudiants bien meilleurs qui n'ont pas ce luxe que de se voir offrir une place sur une liste électorale et une invitation au 20h. Ce concert de louanges dans les médias est complètement fou. » (Sam)

« Tiens bizarre, pas de réaction de Lefebvre pour dire que c'est con de demander l'avis de personnes qui n'ont pas regardé le JT en question, comme il l'avait fait lors de la dernière apparition de Sarkozy à 20 h, lorsque le sondage s'était révélé défavorable ? » (j_ef)

« L'attaque de L'UMP et de Sarkozy contre les médias porte ses fruits, France Inter (F. Degoin) nous a fait un papier élogieux sur la réussite de l'intervention à la télé de Jean (23%...) et les médias dont Le Monde relativisent l'impact négatif sur la population. Et pendant ce temps-là des milliers de suppressions d'emplois sont annoncées en toute discrétion... Merci les médias! » (L'OURS)

 

 

***

Sur le même sujet :

Epad : les lecteurs du Figaro lynchent Sarko ("Marianne2")

Edito sur Sarkozy : Mougeotte lynché par ses lecteurs ("Rue89")

Les lecteurs du Figaro contre les Sarkozy ! (birenbaum - "LePost")

"Revue de presse" octobre 2009 ("antennerelais")

Mickey président ("antennerelais" - décembre 2007)

   
Liens vers ce billet :
Betapolitique.fr