Martine Aubry a enregistré une déclaration du 14 juillet diffusée aujourd'hui :

  

Martine Aubry: déclaration du 14 juillet 2011 par martineaubry

 

Dans cette vidéo Aubry n'apparaît pas empruntée comme cela a souvent été le cas depuis un certain nombre de mois, commencerait-elle à être davantage motivée et concentrée sur l'objectif 2012? Elle attendait peut-être la clôture du dépot des candidatures à la primaire ! Aubry semble en phase avec la pugnacité déployée petit à petit dans cette vidéo (pugnacité qui n'est pas sans rappeler celle de Ségolène Royal durant la campagne 2007).


La dernière vidéo disponible de François Hollande est son intervention hier matin sur Europe1, face au déplaisant Elkabbach (la veille au matin, Aubry s'était elle exprimée sur RTL).

Mais si l'on peut trouver chez Hollande un équivalent à la déclaration du 14 juillet de Aubry, ce serait, à l'heure qu'il est, son discours de dépot de candidature capté avant-hier 12 juillet :

 

François Hollande par blog_francoishollande

 

Discours enregistré "à l'ancienne" : l'orateur face à ses soutiens (un rideau de têtes vues de dos et occupant le 1/3 inférieur de l'image). Net contraste avec Aubry qui, pugnace mais en même temps souriante (étonnamment à l'aise à vrai dire), se présente seule face à la caméra, entourée de verdure (tandis que Hollande semble enfermé dans une boite jaune).

A la décharge de Hollande il faut remarquer que son discours a été capté "in vivo" et en un seul plan, tandis que Aubry a pu faire plusieurs prises et ceci pour chacun des neufs plans qui composent sa déclaration. Aubry a réalisé un véritable "spot de campagne". Découpage rapide au début pour capter l'attention du spectateur (deux premiers plans courts), long 3ème plan, puis retour à un découpage plus rapide en milieu de "spot" pour relancer l'attention et terminer sur un rythme marqué. Tout cela est bien pensé et réalisé. Du côté de Hollande, un seul plan de presque 15 mn avec zoom avant (1) au début pour resserrer le cadre, idem à la fin en sens inverse...

(1) Dans la grammaire cinématographique, le zoom ("travelling optique") est traditionnellement considéré comme un élément "vulgaire" ou "bas de gamme" voire "impur" - ce qui n'empêche pas d'excellents cinéastes tel Visconti d'en faire un usage régulier, jusqu'à W. Allen (lui de façon très discrète) dans son chef-d'oeuvre sorti tout récemment, Minuit à Paris.


Sur le compte dailymotion de Hollande, la vidéo de son intervention sur Europe1, qui a dépassé la barre des 3000 vues, n'est pas présente. La vidéo la plus récente est celle de ce discours de dépot de candidature. Cette vidéo compte à l'heure qu'il est 312 vues. Sur le compte dailymotion de Aubry, sa déclaration du 14 juillet mise en ligne aujourd'hui totalise déjà 12.000 vues, en progression constante (video reprise partout en ce moment sur les sites d'info sur le net).

 
On attendait que Hollande monte en puissance durant la campagne (des primaires pour commencer) : il semble que Aubry prenne aujourd'hui un petit élan d'avance, au lendemain de la cloture des candidatures. Comment l'équipe Hollande a-t-elle pu ne pas penser à exploiter cette date doublement symbolique du 14 juillet (fête nationale + premier jour de la campagne officielle des primaires), comme le fait actuellement Aubry ? On a un peu l'impression que Hollande, parti depuis des mois en campagne, se montre en ce moment légèrement essouflé. Dans son discours de dépot de candidature (discours qui s'étire en longueur : un quart d'heure, quand le spot "déclaration du 14 juillet" de Aubry tient en 3 mn 1/2), on sent parfois quelque part chez Hollande quelque chose d'un peu emprunté, la pugnacité qu'il déploie a quelque chose parfois d'un peu "forcé" (mais il se trouve dans la posture du tribun qui doit exagérer ses intonations, tel un acteur de théatre, tandis que Aubry, filmée de façon rapprochée seule face à la caméra, s'adresse personnellement à l'auditeur (d'être humain à être humain) : elle peut ainsi s'exprimer de façon plus naturelle, mieux faire sentir son "être profond").

Une femme (Ségolène) a échoué en 2007 : n'y aurait-il pas quelque logique à ce qu'une femme (Aubry) emporte la revanche pour la gauche en 2012 ?

Mais peut-être faut-il surtout noter ceci : la "communication" de Hollande n'est, à l'inverse de celle d'Aubry, "pour le moment pas confiée à un publicitaire ou un professionnel de la chose" (LeMonde.fr). Le mois d'août rechargera les batteries pour tout le monde, et tout repartira en septembre.
  

   

Mise à jour

Comparons les deux déclarations de candidature.


François Hollande (Tulle, 31 mars 2011) :


Déclaration de candidature de François Hollande par blog_francoishollande



Martine Aubry (Lille, 28 juin 2011) :


Martine Aubry candidate à la présidentielle par martineaubry



La différence saute aux yeux. Aubry est présentée à l'image telle une nouvelle Merkel, déjà en situation de Présidente. On croirait la voir s'exprimer lors d'un sommet européen. Fond bleu, pupitre, drapeaux... Aucun clampin à l'image pour distraire l'attention, le cadre est entièrement dévolu à la (future?) "Présidente".

Certes Hollande a enregistré sa déclaration 3 mois plus tôt. Mais dans sa toute récente déclaration de dépot de candidature (12/07), le schéma était encore à peu près le même : un homme parmi les siens. Un candidat. Les mises en images de ses déclarations doivent dorénavant impérativement le "présidentialiser" ! Exit le concept de "Président normal" (tout le monde a compris maintenant que Sarkozy n'était pas "normal", inutile d'en rajouter) : tout seul au pupitre, avec les drapeaux et le fond bleu !

Détail perceptible en écoutant avec un bon casque : le son de la déclaration de Aubry est traité de façon professionnelle, il y a même une légère réverbération caractéristique des amplifications de type salle de congrès, voire église. En comparaison, la sonorisation de la déclaration de Hollande, y compris visuellement avec cet unique micro installé sur un gros pied moche, fait quelque peu "salle des fêtes de village".

C'est un procédé connu : si l'on veut vraiment quelque chose, il faut mentalement faire comme si cette chose était déjà acquise (ou pour le moins, certaine de l'être), il faut se projeter dans l'état visé et y évoluer mentalement par avance (tout en continuant à travailler comme un mort de faim pour la réussite du projet). A l'image, s'il veut rester dans la course, Hollande doit déjà être le Président !

  

Note. A l'heure qu'il est, la déclaration "présidentielle" de Aubry, mise en ligne le 28/06/11, comptabilise 41.275 vues. La déclaration "de terroir" de Hollande au milieu des siens, pourtant mise en ligne trois mois plus tôt (31/03/11), en comptabilise 734.