reuters 160Titre d'une dépêche de l'agence Reuters hier soir :

Hollande entendu dans le dossier Banon, New York s'y intéresse



Ce titre est un modèle de désinformation.

En effet il laisse supposer l'une au moins de ces deux idées mensongères :

1. C'est la déposition de François Hollande qui amènerait "New-York" (le procureur de New-York chargé d'instruire l'affaire DSK-Diallo) à s'intéresser à ce "dossier Banon".

2. "New-York" s'intéresserait spécifiquement à Hollande et à sa déposition.


En réalité, comme on peut le lire dans le corps de la dépêche, ce à quoi s'intéresserait New-York (le conditionnel semble de rigueur), c'est au "dossier Banon", point.

D'autre part, comme le précise aussi la dépêche, il se trouve que Hollande a été entendu (une heure, et à sa demande, comme ne le précise pas la dépêche) dans le cadre de ce dossier Banon.


Rassembler ces deux informations en une seule dépêche ("Hollande entendu" et ""New-York" s'intéresse[rait] au dossier Banon"), peut déjà apparaître comme un parti pris peu favorable au candidat à la primaire socialiste.

Mais accoler ces deux infos hétérogènes dans le titre de la dépêche, et de si grossière façon comme l'a fait Reuters, relève de la manipulation !


Ultime dérive, et aboutissement logique de la désinformation initiée par le titre de Reuters, cette accroche vue aujourd'hui à 15H10 sur le portail d'info Yahoo Actualités et donnant accès à la dépêche Reuters :

New York s'intéresse au témoignage de Hollande

 

2011-07-21 Yahoo actualités Hollande Banon

(cliquer pour agrandir l'image)

  

***

A lire aussi :

DSK/Banon: "On veut salir Hollande" dit la députée lorraine Filipetti (EstRépublicain.fr, 21/07/2011)
"Tous les procès-verbaux ‘fuitent’ dans la presse et on met en scène des photos de François Hollande et de Tristane Banon comme s’ils étaient accusés (...). On essaie de salir François Hollande."

Le PS fait bloc derrière Hollande (NouvelObs.com, 21/07/2011)
"Nous faisons face à une opération politique menée notamment par le journal "Le Figaro" dont le propriétaire est M. Dassault qui a décidé, lui, de créer les conditions d'une actualité qui est honteuse pour notre débat public"
"A lire les titres de certains journaux en lien direct avec le pouvoir, le système Murdoch existe en France."

Affaire Banon : Hollande entendu par la police, le PS fustige une "instrumentalisation" (LeMonde.fr, 20/07/2011)
"Le quotidien [Le Figaro], propriété de l'avionneur et sénateur UMP Serge Dassault, a fait sa "une", mardi 19 juillet, avec un montage photographique mettant face à face Tristane Banon et François Hollande, et un titre disant "François Hollande va être entendu". Une information démentie depuis par le parquet de Paris, qui a assuré qu'aucune date n'était fixée."