Suite aux évènements de la gare du Nord en mars 2007, N. Sarkozy avait notamment déclaré :

  • « J'ai vu que Mme Royal et Mr Bayrou étaient du côté des fraudeurs et du côté des émeutiers. » (source)

La spontanéité de ces évènements à toujours fait question.

=> lire l'indispensable analyse de Emmanuel Todd, en particulier sur les conséquences tangibles de ces évènements sur le résultat du 1er tour 2007.

 

Suite à l'incident de Bayonne aujourd'hui, N. Sarkozy déclare :

  • « [Je suis] désolé de voir que des militants socialistes de M. Hollande s’associent à des indépendantistes dans des manifestations de violence pour terroriser des braves gens qui n’avaient qu’une seule envie: venir me rencontrer et parler avec moi. »

Les propos sont les mêmes qu'en 2007.

Au-delà d'un nouveau soupçon de manipulation (premier résultat ce soir : dans les JT le meeting de F. Hollande à Lyon s'est trouvé éclipsé), on a avec Bayonne un retour à la stratégie de victimisation qui fut une pièce maîtresse de l'arsenal sarkozien durant la campagne 2007. 

 

Mise à jour

Le soir à Bruxelles, Sarkozy déclare :

  • « Si dans notre pays, des militants socialistes s'associent à des gens de l'ETA pour tenir des manifestations violentes, alors les choses ne vont pas. »

Confirmation donc du plan "gare du Nord 2007".

Pour la victimisation, des images de la BBC montrent assez clairement que Sarkozy va volontairement chercher des images de "baston". (1)

(1) A l'extrême fin de la vidéo, Sarkozy écarte vivement un parapluie qu'un aide ouvrait au-dessus de sa tête pour le protéger d'éventuels projectiles. S'il avait pu recevoir un oeuf ou une tomate, son plan aurait été achevé. L'image aurait tourné en boucle pendant 48H : ce statut de "victime", "seul contre l'adversité", lui aurait fait grignoter 1 ou 2 points dans les sondages.

 

***

Sur le même sujet :

Le jour où Sarkozy fut sifflé (Sarkofrance)

L'exfiltration bayonnaise (Seb Musset)

Bayonne: les super-pouvoirs de #sarkoCAsuffit en #FAIL (Intox2007)

Ultime provocation ! (Partageons mon avis)

[DEPECHE] Fiasco de Sarkozy à Bayonne : l’assistanat pointé du doigt (Variae)

Sarkozy, candidat terrorisé (Le blog politique de Dedalus)