Le journaliste Olivier Bénis (France Inter) avait été victime de harcèlement ciblé, le 7 février (en pleine cabale Mennel), par les activistes du "Printemps républicain" chassant en meute sur Twitter.

=> Récit documenté (mis en ligne ce matin).

 

Cet après-midi, un ras le bol des méthodes militantes du "Printemps républicain" s'est fait jour sur Twitter.

 

Samuel Laurent (@lemondefr).

Sans titreKKKKKKKKKKKKKKK

(@samuellaurent)

"Padre_Pio" (journaliste non identifié).

Sans titreYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY

(@samuellaurent)

Nassira El Moaddem (@LeBondyBlog).

Sans titreUUUUUUUUUU

(@NassiraELM)

 Christophe Conte (@lesinrocks).

Sans titreDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDD

 (@christopheconte)

Paul Denton.

Sans titrePPPPPPPPPPPPPDDDDDDDDDDDDDD

(@paul_denton)

Fabrice Arfi (@mediapart).

_20180212_225013

(@fabricearfi)

 

Sans titreZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ

(@samuellaurent)

 

Sans titreXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

(@NassiraELM)

 

D'autres commentaires de journalistes sont RT sur le compte @antennerelais.