Conan   

Philippe Torreton était jeudi l'invité du magazine "En aparté" sur Canal + : il a fustigé la « façon éhontée et unique dans l'histoire de la République » dont les médias soutiennent Nicolas Sarkozy. [...]

L'acteur étant le compagnon de Claire Chazal, on peut le considérer comme un témoin de première ordre sur la question.

(Marianne.net)

 

Vidéo de l'émission de Canal + :

Philippe Torreton en aparté (2/2) - Canal+ 15/02/2007

 

Verbatim :

   
Question : "Ceux d'en face et leurs relais dociles dans les médias" [phrase de Ségolène Royal à Villepinte] : est-ce-que vous trouvez que majoritairement les médias sont à droite, et pour parler clairement, [que] les médias soutiennent Sarkozy ? Vous êtes d'accord avec ce constat ?

Philippe Torreton : Absolument, et de façon éhontée, et unique dans l'histoire de la République Française. Je suis totalement choqué de cette collusion qui existe, et je le dis, alors là pour le coup, clairement.

Mais qui soutient Sarkozy si clairement vous trouvez ?

C'est... Des groupes... Voilà... Il y a des amitiés qui sont assez... Intolérables. Je pense qu'il y a un lobbying qui est là, qui est fort, je pense même que dans quelque temps on pourra utiliser le mot... Mafia ! C'est démentiel ce qui se passe... Et je pense que pour l'instant... Je crois que les français ne se rendent pas bien compte de la dangerosité de ce qui est en place, à droite en ce moment.

Par exemple vous trouvez que TF1 est une chaîne clairement à droite, qui soutient Sarkozy ?

C'est compliqué de dire ça, parce que TF1 c'est quoi ? Est-ce qu'on parle des journalistes qui y sont ? ou est-ce qu'on parle en haut lieu ? En haut lieu c'est sûr que oui. Par contre, pour les avoir connus, il ya de grands journalistes dans l'équipe rédactionnelle, et qui font superbement leut travail. Donc je ne caricaturerais jamais leur travail et toute cette équipe.

Vous dites que les dirigeants sont des soutiens à Nicolas Sarkozy, Martin Bouygues est même par exemple le parrain de son fils, mais est-ce que pour autant ça fait de TF1, et de sa rédaction, une chaîne de droite, à droite ?

Non, c'est pour ça que je faisais cette distinction.

Non parce que "relais docile dans les médias", de quoi parle-t-on alors ?

De quoi on parle ? On parle des pressions voila, subies, par énormément de gens, suite à des interviews... On parle de ces coups de téléphone sans arrêt, sans arrêt, pour mettre la pression, avant des émissions, après des interviews... Bon qui est un processus que d'autres ont fait, mais là dans des proportions assez gigantesques.

Mais vous avez des exemples précis ?

Non je ne donnerai pas d'exemples précis, je parle d'un procédé qui est en place, d'intimidation, qui est assez violent, voila. Et je pense qu'on le voit bien dans la... Il y a une zone de liberté qui serait Ségolène Royal, où on peut dire ce qu'on veut, et qui autorise, enfin qui est là comme... Parce que justement de l'autre côté on ne peut pas tout à fait dire ce qu'on veut et on sait que le bâton n'est pas loin. Et donc on se rattrape de l'autre côté.

 

***

Sur le même sujet :

http://www.monde-diplomatique.fr/2006/09/BENILDE/13928

http://www.lematin.ch/nwmatinhome/nwmatinheadactu/0/mainmise_sur_la_presse.html

http://www.lecourrier.ch/france_l_annee_du_caniveau

http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/medias/20070123.OBS8350/comment_sarko_metla_presse_sous_pression.html