Antoine Peillon, grand reporter au journal La Croix, vient de sortir un livre :

Ces 600 milliards qui manquent à la France. Enquête au coeur de l'évasion fiscale

Il était interrogé hier sur France Info. Extrait :


«Un financement direct, par Mme Bettencourt, de l'UMP et du candidat Sarkozy en 2007»

 
En 2009, Nicolas Sarkozy a promis la fin des paradis fiscaux. Où en sommes-nous ?

Antoine Peillon : « Les paradis fiscaux ne se sont jamais aussi bien portés. C'est l'évaluation unanime de tous les spécialistes. [...] Il suffit de regarder tous les discours prononcés dans les enceintes internationales (les sommets G20 G8 etc.). Et il faut regarder le résultat de la lutte contre la fraude fiscale. C'est un véritable fiasco. Non seulement les évadés fiscaux ne sont pas inquiétés, mais la fraude fiscale dans son ensemble, aujourd'hui, jouit d'une totale impunité. »

Pourquoi ?

Antoine Peillon : « L'explication qui m'est donnée par toutes mes sources, c'est qu'il y a un retour de l'évasion fiscale vers le financement occulte de la politique, et pas de n'importe quelle politique. La campagne 2007 de Nicolas Sarkozy, vous le savez très bien, est dans le collimateur de la justice depuis maintenant un bon bout de temps. Des instructions menées à Bordeaux sont aujourd'hui très avancées sur la question du financement par Mme Bettencourt de la campagne de M. Sarkozy. Il y a un chapitre dans mon livre sur les mouvements, pour 20 millions d'euros, entre 2005 et 2007, des comptes Bettencourt. Je peux affirmer que toutes mes sources m'ont dit qu'il y avait un financement direct par Mme Bettencourt de l'UMP de l'époque, et du candidat Nicolas Sarkozy de l'époque. »


  • « Antoine Peillon lance de nombreuses et graves accusations mais il est sûr de ses sources : des cadres écoeurés d'UBS en France, en Suisse, mais aussi les services secrets français. Les preuves dont ces informateurs disposent ont été transmises à plusieurs autorités de régulation. Le parquet a été saisi, mais il ne bouge pas, assurant une forme de protection aux gros fraudeurs. C'est pour lever cette impunité que le journaliste a décidé d'écrire ce livre. » (Alternatives-Economiques.fr)



Une fois intégrés ces divers élements, on appréciera dans toute son étendue cet incroyable exercice de boniment de N. Sarkozy (sept. 2009) :

 


Sarkozy : "Il n'y a plus de paradis fiscaux" par politistution



***

A lire aussi :

Antoine Peillon: "Les mouvements des comptes de Madame Bettencourt sont troublants" (MyBoox.fr)

L'évasion fiscale, une cagnotte de 590 milliards ! (Marianne2.fr)

«Les douanes françaises ont fait un énorme travail d’enquête sur UBS» (LeTemps.ch)

Évasion fiscale protégée par le pouvoir, le livre qui accuse (Agoravox)

Une évasion fiscale massive continue malgré les promesses gouvernementales (Laurent Mucchielli)